> > Adoption des comptes administratifs de 2016

Adoption des comptes administratifs de 2016

15/06/2017

Économie

Le Conseil communautaire a examiné les comptes administratifs de Chambéry métropole et de la Communauté de communes du Cœur des Bauges qui avaient encore des budgets distincts en 2016. Ainsi ont pu être étudiés les niveaux de réalisation des budgets prévus, aussi bien en fonctionnement qu’en investissement.

Pour Chambéry métropole, les éléments marquants dans le budget 2016 sont :

  • - la baisse des dotations (16,84 M€ en 2015, 14,74 M€ en 2016),
  • - l’augmentation contenue des dépenses de gestion courante (en hausse de 2,48% entre 2015 et 2016) malgré les transferts de compétences comme le Plan Local d’Urbanisme intercommunal et le Parc des Expositions. Cette augmentation aurait été bien plus forte sans les importants efforts consentis sur les moyens de fonctionnement,
  • - Une dégradation du montant de l’épargne, conséquence de la baisse des recettes et de la hausse des dépenses de fonctionnement,
  • - un montant d’investissement qui reste fort à 70,5 M€,
  • - des charges de personnel en hausse de 9% entre 2015 et 2016, en raison des prises de compétences. Après la diminution de ces charges en 2015, ce montant aurait encore baissé de 390 000 € (soit l’équivalent de 5 postes) si nous étions restés à périmètre constant.

Pour la Communauté de communes du Cœur des Bauges, les dotations de l’Etat sont passées de 230 000 euros en 32014 à 185 000 en 2015 et 135 000 en 2016.

Les dépenses d’investissement en 2016 ont représenté près d’un million d’euros.

L’examen des comptes administratifs permet également d’analyser la dette, tant en termes de capital restant dû et donc de délai d’extinction, qu’en termes de risques. Pour les deux anciennes collectivités, ce risque est faible.