> > Territoire mobile

Un territoire ouvert à toutes les mobilités

 

 

 

 

La Ville de Chambéry et l'agglomération sont engagées dans un projet de refonte des transports et des déplacements sur le territoire, dans un principe d'accessibilité, de multi-modalité et de complémentarité des modes, qui améliorera le quotidien des usagers, et valorisera l'attractivité du territoire en l'inscrivant dans une dynamique des mobilités.

Se déplacer facilement sur l’ensemble de l’agglomération, que ce soit en vélo, en voiture, en covoiturage, en bus, en train, et passer de manière fluide d’un mode à l’autre : il s’agit de penser les mobilités dans leur globalité, en complémentarité/
Tous les modes sont concernés par cette étude visant à améliorer la cohérence et la performance des modes alternatifs, tout en apaisant la circulation en centre-ville. Ainsi, ce sont les circulations piétonnes, leur sécurisation et leur jalonnement, les itinéraires cyclables magistraux, le plan de circulation automobile vieillissant et le réseau des bus urbains qui ont fait l’objet d’un travail approfondi.

Calendrier du projet :

2014 : La réflexion
L’origine du projet trouve sa source dans une volonté politique forte de placer la multimodalité au centre du système de mobilité du territoire. Tous les modes sont concernés par cette étude visant à améliorer la cohérence et la performance des modes alternatifs, en facilitant l’intermodalité (la chaine de transport) pour apaiser la circulation en centre-ville.

2015 : La validation des premières grandes orientations
C’est ensuite sur cette base que s’est engagée une large phase de concertation (plus de 100 réunions associant société civile, partenaires, experts) afin de bonifier le projet et intégrer les demandes légitimes qui pouvaient l’être, ainsi que le diagnostic du PDU adopté en 2004.

2016 : Les premières réalisations « concrètes »
Un nouveau réseau de bus : la mise en place d’un nouveau réseau de bus hiérarchisé et redynamisé reposant sur des lignes structurantes desservant 80% de la population de l’agglomération, en particulier les zones d'emploi et d'activité. Cette mise en place s'est faite suite à une période d’information renforcée sur les adaptations de voiries nécessaires à la mise en œuvre du nouveau réseau de bus, organisée dans toutes les communes de l’agglomération en juin 2016. Les choix présentés dans le cadre du projet y étaient exposés au regard des différentes contraintes et apports d’intérêt général. Habitants et usagers ont pu consulter les documents utiles, tels que les études, plans et ainsi exprimer leurs avis sur des registres mis à disposition.
Il s’agit d’une démarche volontariste et non obligatoire jamais réalisée alors dans le cadre de la mise en place d’un nouveau réseau de bus.

La mise en œuvre de modes complémentaires : un service de transport à la demande avec une réservation au plus tard 2 heures avant le départ pour les communes péri-urbaine (au lieu de 24h auparavant), un service « Vélobulle » de triporteurs à assistance électrique, en circuit et à la demande.

Des aménagements et équipements pour faciliter la mobilité de tous les habitants : un nouveau système d’aide à l’exploitation, des bornes d’information en temps réel pour les voyageurs, un système billettique OùRA! multimodal, un nouveau site internet pour les mobilités.

2017 : La continuité du projet avec les réalisations en cours et à venir

  • La construction du Pôle d'échanges multimodal - gare de Chambéry, avec : la livraison en 2019 d’une Vélostation de 460 places de consignes et un service moderne de location de vélos humanisé ; la livraison en 2019 d’un espace de vente multimodal permettant d’accueillir l’ensemble des fonctions de mobilité dans un seul et même lieu ; la livraison en 2019 d’un parvis de gare lui aussi multimodal avec une circulation des piétons, des cyclistes des bus et une prise en compte des dessertes locales assurant l’apaisement du secteur ; la livraison en 2020 d’un parking côté Cassine et d’un pôle routier TER définitif
  • L’expérimentation du service « Vélobulle » sur les Hauts-de-Chambéry
  • La réalisation de la première phase de la traversée cyclable sécurisée de Chambéry, entre le carrefour des Allobroges et le palais de justice sur l’axe de la Leysse afin d’offrir, dès l’automne, un itinéraire cyclable sécurisé depuis l’avenue verte nord jusqu’au carrefour de la libération
  • L’expérimentation du covoiturage sur les communes de Saint Jean-d’Arvey, Thoiry et Les Déserts

Retrouvez toutes les infos sur le projet sur le site dédié :

www.territoire-mobile.fr