Tribunes

Parmi les 76 conseillers communautaires de Chambéry métropole, certains ont constitué un groupe. À ce titre, comme le prévoit la loi, il bénéficie de moyens d'expression. À ce jour, un seul groupe est constitué.

Cm24 n°53 : hiver 2016

Qualité de l’air. Chambéry métropole agit. Et les autres ?

Il y a un an, le PLQA (plan local de la qualité de l’air) de l’agglomération chambérienne a été adopté et est aujourd’hui porté au quotidien par Chambéry métropole.

Ce plan, composé de quinze mesures concrètes autour des transports, de l’habitat, de l’industrie et de l’urbanisme, vise à améliorer la qualité de l’air sur la cluse, enjeu majeur de santé publique et permet de répondre aux principales causes de la pollution.
Parmi ces mesures, des actions d’information (sur la qualité de l’air, actualisée quotidiennement sur le site de Chambéry métropole…), des actions de sensibilisation (aux entreprises sur les émissions diffuses de particules, au monde agricole sur les résidus et l’impact du brûlage…), un appui politique (développement des véhicules propres, favorisation des transports en commun…), des mesures répressives (interdiction du brûlage des déchets verts dans des zones identifiées…), des dispositifs (aides pour le renouvellement des chaufferies biomasse, plan de déplacement des entreprises…).

En parallèle, notre agglomération est impliquée dans les démarches Territoire à Energie POSitive (TEPOS) mais aussi Territoire Zéro Déchet, Zéro Gaspillage qui visent à répondre sur le long terme aux enjeux de développement durable.

Chambéry métropole a aussi incité l’Etat, via le PLQA, la possibilité de limiter à 70 km/h la vitesse maximum autorisée sur la VRU durant les pics de pollution.
Afin de mettre en place ce dispositif, la collectivité appelle l’Etat à accélérer l’installation des panneaux devant être situés après chaque entrée/sortie de la VRU, initialement prévue entre 2018 et 2019.
En attendant, il faut une meilleure utilisation des panneaux existants pour réguler la vitesse.

L’Etat doit débloquer la situation du report des marchandises de la route vers le rail à travers l’allongement du service d’autoroute ferroviaire alpine (AFA) France - Italie avec la création d’une plateforme de chargement dans l’Est Lyonnais accompagnée de la libération de créneaux de transport de fret ferroviaires sur les voies existantes.
Récemment, la Région a fait savoir qu’elle est prête à financer 10M€ pour ce faire. Alors, pourquoi attendre ? Il y a urgence. Rien n’a été fait…
De facto, cela donnera de l’air à notre agglomération traversée par des milliers de PL quotidiennement (1,8 million/an).

En attendant, l’Etat doit prendre ses responsabilités et interdire lors des pics de pollution le trafic poids lourd international par nos cluses et vallées au passage unique et contraint au détriment de la santé des populations qui y vivent. À noter que cette mesure est d’autant plus importante qu’avec le prochain doublement du tunnel du Fréjus Routier (2019/2020) le trafic PL international ne fera que se densifier sur notre VRU !

En effet, il s’agit d’un simple constat : contrairement à d’autres agglomérations, la VRU traverse du Nord au Sud notre agglomération. Aucun périphérique ne contourne notre agglomération.
Après avoir raté le contournement Est de l‘agglo il y a 30 ans, que disent les élus de l’opposition qui se sont réjouis de l’abandon par le Gouvernement actuel du contournement Ouest acté en mars 2014 ?
Par ces deux décisions, la situation est sclérosée en attendant la plateforme de chargement dans l’Est Lyonnais…

La question de la qualité de l’air est une question majeure pour la santé de la population. Mais cette question doit être traitée dans sa globalité avec l’ensemble des acteurs. Il y a urgence.

Groupe Agglo 24.
Chambéry métropole, 106 allée des Blachères
73026 Chambéry cedex

groupe.agglo24@chambery-metropole.fr
Twitter : @Agglo24

Philippe Bard, Josiane Beaud, Luc Berthoud, Brigitte Bochaton, Christiane Boisselon, Suzanne Boucher, Driss Bourida, Françoise Bovier-Lapierre, Louis Caille, Denis Callewaert, Aloïs Chassot, Nathalie Colin-Cocchi, Michel Dantin, Jean-Claude Davoine, Christine Dioux, David Dubonnet, Xavier Dullin, Marie-José Dussauge, Michel Dyen, Daniel Grosjean, Mustapha Hamadi, Muriel Jeandet, Delphine Julien, Sylvie Koska, Céline Lapoleon, Jean-Marc Léoutre, Anne Manipoud, Patrick Mignola, Lionel Mithieux, Pascal Mithieux, Dominique Mornand, Christian Papegay, Pierre Perez, Benoit Perroton, Christophe Richel, Patrick Roulet, Isabelle Rousseau, Anne Routin, Dominique Saint-Pierre, Walter Sartori, Bruno Stellian, Alain Thieffenat, Alexandra Turnar, Jean-Maurice Venturini, Céline Vernaz, Sylvie Vuillermet.